skip to Main Content
[font_awesome icon="phone" margin_right="5px" color="#000"] 01 42 59 15 27 [font_awesome icon="envelope" margin_right="5px" margin_left="20px" color="#000"] patrick@rouillier.com [font_awesome icon="user" margin_right="5px" margin_left="20px" color="#000"] [wp_login_url text="User Login" logout_text="Logout"]

Covid-19 et solidarité

Les petits commerces, Hôtellerie, Culture …

Pour des raisons de stratégie contre l’épidémie on a décidé de fermer certaines activité susceptibles de causer des rassemblements  favorisant la transmission du virus. On peut discuter de la pertinence de cette décision, mais il est de fait qu’elle a été prise. Elle consiste à pénaliser  une partie, non négligeable, de la population au nom de l’intérêt général. Certaines mesures de solidarité ont été prises pour aider ces citoyens mais :

  1. Elles sont basées sur l’accroissement de la dette ce qui fait que l’effort de solidarité ne sera pas supporté par l’actuelle population mais par les générations futures. On peut trouver un peu excessif de parler de la solidarité d’une population qui ne supporte pas les efforts qu’on lui attribue mais qui les transfère à d’autres.
  2. Il serait donc naturel que cet solidarité soit assumée par les personnes responsables et bénéficiaires de ces mesures de restrictions . Une forme d’impôts de solidarité destiné à aider les personnes que nous avons sacrifiées à l’intérêt général me paraitrait plus juste.

En fait, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale notre pays à supporté les diverses crises qu’il a vécu, non pas en faisant les efforts d’adaptation de son standard de vie aux circonstances mais en créant de la dette transmise aux générations futures. Nous conservons farouchement nos standards de vie au-delà de nos capacité à les financer en reportant les inévitables conséquences sur nos descendant.

Après moi le déluge !

Les personnes âgées

Dans la pandémie actuelle les personnes âgées représentent le groupe le plus vulnérable et nécessitant le plus de protection.

  1. Sur le plan sanitaire il paraît raisonnable que les personnes vulnérables assument en premier la responsabilité de leur protection. La solidarité ne doit s’exprimer qu’après que les personnes en faiblesse aient utilisé tous les moyens à leur disposition pour se protéger
  2. Sur le plan économique les personnes âgées sont de peu d’intérêt puisque non active et non productrice. Dans le cas présent leur rôle dans la prise en charge des petits enfants est largement diminué par les risques de contagions

Dans ces conditions, un confinement spécifique aux personnes âgées (groupe dont j’ai malheureusement l’honneur de faire partie) ne me paraitrait pas injuste. Aux plus faible de prendre toutes les précautions pour ne pas se trouver à charge des actifs, et au plus vaillant le rôle de faire tourner l’économie pour le bien de tous.

Cette solidarité réciproque me parait de mise en ces moments difficiles

Print Friendly, PDF & Email

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top