skip to Main Content
01 42 59 15 27 patrick@rouillier.com

Pablo Picasso est sans contestation possible le plus fameux peintre du XX ème siècle. Il a produit une œuvre abondante et variée, peintures, sculptures, céramiques, dessins, … !

picassoToutes ses œuvres reflètent une personnalité prodigue, passionnée, pleine de force, de rage de vivre, sans concession, une expression onirique débridée. Elles frappent, bousculent, et ne peuvent laisser personne indifférent.

Il est donc de bon ton de le considérer comme génial, … je devrais dire génIÂÂÂLL …. ! Personnellement, en dépit des remarques faites plus haut, j’ai toujours été gêné par ce mode d’expression déstructuré, multi facettes, dont je ne saisissais pas bien la genèse. La notion de représentation onirique des divers éléments coexistants me satisfaisait intellectuellement , mais j’avais beaucoup de mal à l’intégrer dans mes schémas de pensée.

Je me suis récemment livré à une petite expérience qui m’a ouvert les yeux sur bien des choses.

J’ai essayé de visualiser la représentation mentale que j’avais de visages bien connus, des proches, des hommes politiques omni présent ( N.Sarkosi, F.Hollande ) ou d’un tableau célèbre comme la Joconde de Vinci. A mon grand étonnement la représentation la plus précise dans mon esprit ( image mentale) était la Joconde, puis les hommes politiques, puis celles de mes proches.

Dans tous les cas je n’arrivais pas à visualiser une image nette, je voyais certains détails, des yeux, un nez, un détail de coiffure, mais rien de précis, de net. Cette image pouvait évoluer avec mes efforts de concentration pour mieux la visualiser, des détails apparaissaient ou disparaissaient, des images se superposaient, je pouvais faire apparaître deux visages sous des angles différents, bref tout était labile, flou, et seule l’impression générale de la personne pouvais faire le lien entre toutes les vues.

Faites vous même l’expérience pour vous en rendre compte.

La Joconde était la plus nette car je n’en connais qu’une seule représentation. Même si on la voit partout, c’est toujours dans la même représentations. Pour les hommes célèbre l’image était un peu plus brouillée car j’en ai vu de nombreuses représentations différentes entre elles. Pour mes proches l’image est encore plus complexe car s’y mêle toutes sortes de représentations affectives qui viennent obscurcir ( ou enrichir ) ma vision mentale.

Je me suis alors posé la question, et si Picasso avait peint non pas ce qu’il voyait (une femme, des pommes, un foulard ) en le déformant par un processus intellectuel volontaire, mais la représentation mentale qu’il en avait. Ceci pourrait expliquer sa peinture et en tous cas me permettre, à moi, de mieux le comprendre et d’intégrer son travail à mon univers mental.

Je vois maintenant les œuvres de Picasso d’un autre oeil et je commence réellement à les apprécier. Je ne vois plus des déformations statiques intellectuelles, mais un univers qui bouge, un tourbillon dans lequel les éléments apparaissent et se cachent, se retournent et se déplacent.

Comprendrer un élément, c’est être en capacité de l’intégrer à ses schémas mentaux historiquement construits.


"Picasso, Je vous ai compris"   


Back To Top